Qu’est ce que l’injection plastique?

L’injection plastique est un des procédés industriels les plus utilisés pour fabriquer des produits en plastique. L’injection plastique n’est qu’une des variantes du moulage par injection qui reprend la capacité à fabriquer des pièces de grandes séries, qu’elles soient en plastique, en élastomère (ou caoutchouc), ou en métal (alliages d’aluminium, de zinc ou de laitons). Nous nous concentrerons ici surtout sur le moulage par injection du plastique, plus communément appelé « injection plastique », mais le procédé reste assez proche pour les autres variantes de moulage.
Le moulage par injection plastique est donc idéal pour la fabrication de grandes séries de pièces. Pour créer une pièce, le plastique est fondu dans un premier temps, puis injecté par poussée dans l’empreinte de l’outillage. Le plastique, en refroidissant dans l’outil prend la géométrie de celui-ci. Elle est ensuite éjectée (sortie du moule) et le processus recommence. Le procédé permet assez facilement de produire rapidement et à des coûts réduits des pièces (automatisation très facile et nombre d’opérations très faible), mais implique obligatoirement la réalisation d’un outillage qui représente souvent un frein dans l’industrialisation d’un produit.
Les pièces réalisées par injection sont très répétables, avec des tolérances très fines. Ce procédé est utilisée dans tous les métiers, et les pièces réalisées par injection nous entoure au quotidien; capsules de café, habitacles automobile, produits de bureau, cosmétiques, claviers, mobiliers et boitiers ne sont que des exemples parmi tant d’autres des produits injectés qui vous entourent.

Il est possible d’injecter des pièces de quelques millimètres (horlogerie, médical, science) jusqu’à plusieurs mètres (éléments de carrosserie, tables, etc.). La diversité des matériaux (plus de 5000 références de thermoplastiques dont une part grandissante de matériaux recyclés, recyclables et biosourcés), leurs coûts relativement faible, l’excellente répétabilité et les possibilités presque infinis de taille et de géométrie sont des atouts indéniables!

Simplifier le métier de l'injection

Pour simplifier le métier de l’injection, nous prenons l’habitude de comparer l’injection plastique à la réalisation de gaufres. La presse à injecter (ici le gaufrier) reste un élément standard. On utilise des plaques empreintes (le moule d’injection) pour réaliser soit des croques monsieur, soit des gaufres. Une presse à injecter peut donc servir pour injecter de multiples géométries de pièces. La différence majeure avec le gaufrier réside dans l’amenage de la matière, et le croquis ci après devrait vous aider à comprendre le processus;

Des granulés sont amenés depuis une trémie dans une vis sans fin, elle même intégrée dans un fourreau. . L’ensemble trémie/vis/fourreau représente le cylindre de plastification. Le fourreau en chauffant transforme les granulés en un mélange homogène qui sera poussé via la vis sans fin vers l’outillage. La matière est donc simultanément chauffée, mélangée et poussée vers l’outillage pour assurer une parfaite homogénéité du mélange et de bonnes conditions pour l’injection dans l’outillage. Avant l’injection à proprement parlée, le polymère (plastique fondu) est maintenu dans le fourreau dans le but d’augmenter la pression avant l’injection. Lorsque le mélange est suffisamment sous pression, le plastique fondu est poussé dans l’outillage (ou parle alors d’injection). La pression de serrage maintenue après l’injection permet de contenir la matière dans l’outillage, qui commence alors à se refroidir, et limite ainsi la déformation et le retrait post-moulage.

Les temps de cycles

Les temps de cycles en injection varient généralement de quelques secondes (bouchons de bouteille +/- 3 secondes) à plusieurs minutes pour les pièces très épaisses et volumineuse (palette plastique 80×120 +/- 90 secondes). Les temps de cycle se décomposent en deux phases majeures; remplissage (on pousse la matière dans l’empreinte) et refroidissement (on utilise la différence de température entre le polymère et l’outillage pour figer le plastique). Le processus de refroidissement commence ainsi dans l’outillage; Le plastique arrive depuis le fourreau à des températures variant généralement entre 180°C et 300°C et commence à se figer dans l’outillage généralement régulé entre 10°C et 80°C.

Une fois la pièce suffisamment figée, le moule d’injection (ou outillage) est ouvert et les éjecteurs sont poussés pour décorer la pièce de la surface du moule. A ce moment, les pièces sont reprises par robots et déposées sur un tapis ou contenant.

Qu’en est il des moules d’injection?

Les moules d’injection sont des éléments très complexes, habituellement réalisés en aluminium, acier ou inox. La réussite d’un projet en injection repose en grande partie sur la qualité de l’outillage et de la conception de celui ci. Nombre d’empreintes, situation du point d’injection, type d’injection, positionnement des éjecteurs, proximité et nombre des canaux de refroidissement, qualité des aciers, de l’usinage, de la finition des empreintes et assemblage des différents éléments composant un moule d’injection sont autant de facteurs qui influeront à un moment ou un autre le processus de moulage et la viabilité du process d’injection sur le long terme.

Certains des outils que nous avons conçus fabrique quotidiennement 300.000 pièces, et cela depuis maintenant plus de 10 ans. D’autres à l’inverse ne sont montés que pour injecter 50 pièces par an. C’est la compréhension de votre besoin initial qui nous permet aujourd’hui de dessiner au mieux les outils, et de répondre au mieux à vos besoins, en évitant que les frais fixes ne représentent une part trop importante.

 

5 sites d’usinage

– Huyghe Modelage sera spécialisée dans la réalisation d’empreintes prototype, très souvent en aluminium parfois sans refroidissement ni même de plaques d’éjection. Cette approche permet, par le biais d’opération humaine plus importante (démoulage et décarottage manuel, temps de cycle long) et de temps de cycle non optimisée de vérifier la viabilité d’une géométrie pièce dans de bons matériaux. Nous travaillons beaucoup avec les centres de R&D, et pour les plateformes didactiques dans la réalisation d’outils d’injection

– FERO est la dernière arrivée dans le groupe et dans nos capacités d’usinage. Elle possède une excellente expérience dans la fabrication d’outillage d’injection. Plutôt spécialisé sur les petites et moyennes matrices (jusqu’à 5T), multi-empreintes, à mouvements ou non, FERO nous permet de répondre à 90% des demandes de développement d’outils et de moules d’injection.

– OPMM (2 sites) est spécialisée dans la modification, la maintenance et la réparation d’outillages. Capables de gérer des outillages de très grosses tailles (jusqu’à 30T par partie), notre ADN s’est construit autour de la reprise d’outils, le 2nd STEP et la modification / maintenance d’outillages. L’expérience et l’habitude de notre équipe nous permet même aujourd’hui de travailler sans plans, dans des délais défiants toute concurrence.

En parallèle, nous continuons à développer des outils, de 2T jusqu’à 20T pour tous les besoins de nos clients.

– MDM : MDM ne réalise pas à proprement parler d’outillages d’injection. Par contre, nous travaillons indirectement avec l’ensemble des acteurs du marchés en développant l’ensemble des gabarits souhaités par nos clients. Gabarits de contrôle, gabarits de perçage, de reprise ou d’assemblage sont souvent utilisés en périphérique pour finaliser l’utilisation d’une pièce et sa parfaite intégration dans son environnement. MDM possède ainsi une excellente expertise dans la réalisation pure ou dans le design complet de ces gabarits en prenant en compte votre cahier des charges.

Et l’injection des pièces dans tout cela?

Nos clients nous demandent fréquemment de leur proposer une prestation complète; design des pièces, industrialisation de celles-ci, fabrication de l’outillage, des gabarits de contrôle (si nécessaire). En vue de gagner du temps, nous sommes également capables de vous proposer l’injection des premières pièces en vue de débogguer l’outillage. Nous possédons un parc machine de 30 presses, permettant de réaliser des pièces de quelques grammes jusqu’à 7 kg, et possédons une expérience dans l’injection plastique de presque tous les matériaux. En injection, bi-injection ou surmoulage, en atelier technique ou salle blanche, nous accompagnons nos clients qui le demande dans le démarrage d’une production pour vous fournir si besoin une prestation complète. Il arrive même fréquemment que nos clients nous demande de garder la production complète de vos pièces, ce que nous ferons avec plaisir pour vous !

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos compétences d’injection, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre site internet dédié, via notre société SAGAERT PLASTIQUE

Ainsi, n’hésitez pas à revenir vers nous, vous verrez ensemble, vos projets plastiques seront fantastiques!

Quelques exemples,

de réalisations

Découvrez quelques réalisations.
Nous avons quelques exemples de produits conçus qui pourraient répondre de manière standard dans différents domaines d’activités !

Envoyez-nous

Votre projet

Ou appelez nous au 03.20.78.73.31,
nous vous aiderons ou vous orienterons sur un type de matériau et suivrons votre demande sur l’un ou l’autre de nos sites !